Jean Ducarroir et les radios libres : les débuts

Publié le par Thierry Lefebvre

Tout commence par une annonce publiée le 28 juin 1977 dans "Libération" : « […] On veut faire une radio qui soit pas chiante, où le quotidien soit présent, où le trip militant ne bouffera pas les imaginations, où n’importe quel mec quel qu’il soit, le père, le fils ou le Saint-Esprit, pourra causer, délirer, vivre pour tout dire. Un projet ? Oui, bien sûr, il existe, on est plusieurs à avoir déjà commencé à l’élaborer ; mais se taper une branlette dans notre petit coin, ça ne nous intéresse pas, on veut pouvoir faire ça en plus grand nombre, pour mettre en commun les idées et les imaginations (on peut ne pas être d’accord entre nous), et puis bien sûr pour le fric (il en faut mais pas tant que ça) ». Un rendez-vous est donné pour le lendemain, mercredi 29 juin, devant l’entrée du restaurant universitaire de la faculté de Villetaneuse. Villetaneuse est à cette époque un des campus les plus politisés de France et les forces de l’ordre, échaudées par les événements de Mai 68, ne s’y aventurent guère. C’est dans ce « chaudron » que se mijote Radio 93. Buts affichés : « défétichiser la technique » et « créer un rapport de force ». L’annonce parue dans "Libération" a été rédigée par Jean Ducarroir, un jeune chargé de cours en économie, très marqué à gauche, proche de Lutte Ouvrière. Une quinzaine de personnes le rejoignent bientôt, parmi lesquels Jean-François Méla, un autre enseignant (en mathématiques) de Villetaneuse, et Patrick Farbiaz, un ipésien s’apprêtant à quitter l’Organisation communiste des travailleurs (OCT). La vraie histoire des radios libres dans : Thierry Lefebvre, LA BATAILLE DES RADIOS LIBRES (1977-1981), Paris, Nouveau Monde/INA, 2008, 421 pages, ill., 26 €. [En librairie à partir du 2 mai 2008.]

Publié dans radios-libres

Commenter cet article

DUCARROIR 29/12/2006 01:16

je suis un DUCARROIR !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!